Déshydratation de boues à Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes

En plus des services vidange curage, nettoyage de locaux et lutte antiparasitaire, Alpes Nettoyage intervient pour la déshydratation des boues, récupérées à partir de nos travaux d’assainissement. Situés à Sisteron, nous vous assurons des déplacements partout dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence (04) et des Hautes-Alpes (05).

Le procédé de la déshydratation de boues

La méthode de déshydratation que nous avons adoptée est celle du filtre presse à bandes.

En début de processus, les boues sont mélangées à un polymère qui va procéder à une modification moléculaire en agglomérant les matières solides entres elles et ainsi les séparer de l’eau. Ces boues passent ensuite sur une table d’égouttage pour enlever la plus grande partie des eaux puis tombent dans la presse. C’est à ce stade que les boues vont être déshydratées mécaniquement en passant au travers de deux toiles tendues par des rouleaux.

Ce procédé fonctionne en continu et permet de traiter de grandes quantités (jusqu’à 20 m3/heure) avec une siccité comprise entre 20 et 30% pour les boues issues de matières de vidange.

Que deviennent les boues déshydratées que nous récoltons ?

Depuis la mise en service de notre unité mobile en 2013, l’ensemble des boues que nous collectons auprès de particuliers, de professionnels et de communes, sont déshydratées et acheminées en centre de revalorisation.

Fin 2015, nous développons une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) afin de pouvoir traiter localement les matières de vidange que nous collectons. Cette installation permet de débarrasser les boues des sables et déchets (plastiques, lingettes, etc.), de les stocker en vue de leur traitement par notre unité de déshydratation. Les eaux issues de la pressée sont dépolluées par une station en lits plantés de roseaux.

Les boues déshydratées sont acheminées dans un centre de co-compostage agréé pour y être compostées avec des déchets verts broyés. Le déchet se transforme alors en produit (compost normé NFU 44-095) et est ensuite réemployé comme amendement, notamment en agriculture.

Ce procédé local permet de diviser par dix notre impact sur le transport routier.

Nous sommes également en mesure de nous déplacer pour traiter de grandes quantités de boues directement dans les stations d’épuration, communales ou industrielles, avec des contrats de déshydratation ou pour pallier les délais de maintenance d’unités fixes.

Logo Mase

Habilitation UIC/MASE depuis 2005

camion nettoyage